? Besoin d'aide
info@ardenneresidences.com Formulaire en ligne
img
img
Balades, randonnées & sites naturels Parc naturel

Les fosses à loups ou Louvières

Saint-Léger

Des fosses ou louvières, appelées en patois gaumais "louvîres" étaient creusées dans les zones fréquentées par les loups. Leur réalisation, vivement encouragée au 17ème siècle, était déconseillée deux siècles plus tard à cause du danger qu'elles représentaient pour la population. Ces fosses

6747 Saint-Léger

Des fosses ou louvières, appelées en patois gaumais "louvîres" étaient creusées dans les zones fréquentées par les loups. Leur réalisation, vivement encouragée au 17ème siècle, était déconseillée deux siècles plus tard à cause du danger qu'elles représentaient pour la population. Ces fosses profondes et dissimulées au regard, ces pièges à machine qui pouvaient vous broyer une jambe, étaient très dangereux pour qui en ignorait l'emplacement. Les autorités hollandaises légiférèrent dans ce domaine, probablement sans succès car pour qui ne possédait pas de fusil, creuses une louvière ne coûtait que de l'huile de bras. Leur profondeur était d'au moins 3 mètres si elles étaient surveillées, mais généralement de 4m20 à 4m50 si elles n'étaient pas constamment visitées par les chasseurs. En effet, le loup était capable de faire un saut de 2m sans prendre son élan. Ces fosses étaient camouflées par des branchages et donc invisibles pour le non-initié qui risquait de s'y rompre le cou. Elles facilitaient aussi le braconnage car n'importe quel gibier pouvait tomber à l'intérieur sans arriver à en ressortir. Les louvières ont été largement utilisées pour limiter les dégradations dans les champs faites par les sangliers jusqu'au milieu de ce siècle. Plusieurs des louvières de Saint-Léger ont probablement été utilisées au départ pour capturer les loups, mais il est impossible, aujourd'hui, de déterminer lesquelles. Personne ne se souvient d'en avoir vu à Châtillon ou à Meix-le-Tige. Les autorités militaires n'en ont pas connaissance dans le camp de Lagland. André Pechon, de Saint-Léger, raconte que la famille Pechon avait creusé 7 de ces fosses et les Nicolas, 8 et que les Devaux en avaient de chaque côté du chemin d'Etalle. Il a vu prendre 7 sangliers le même jour dans les louvières Devaux, mais lorsque la route a été empierrée, plus de gens l'ont empruntée et les animaux ne s'y sont plus fait prendre. Il se souvient aussi qu'une vieille femme du quartier avait été ramasser des bûchettes et était tombée dans un de ces trous. Un homme qui travaillait au bois avait entendu ses cris et, en essayant de l'en extraire, y était tombé à son tour. Alerté, le propriétaire de la louvière s'était saisi de son échelle et les avait délivrés. Celui-ci était fort mécontent de l'affaire car dissimuler une de ces fosses lui prenait beaucoup de temps. Il devait y placer des branches sur lesquelles il posait un lit de branchettes elles-mêmes recouvertes de feuilles. Le tout était borné d'un petit fil de fer pour signaler son emplacement. Quand le garde forestier Adam est arrivée en 1953, certaines de ces fosses dont la profondeur était de 2m50 à 3m, ont été comblées. A cette époque, seul le propriétaire d'un champ voisin de la lisière du bois était autorisé à les utiliser mais les braconniers s'en servaient aussi. Les 8 louvières non comblées ont encore une profondeur de 2m. Leur maçonnerie de pierre sèche est bien visible. D'après M. Pechon, il resterait encore 2 ou 3 trous à la Verte Voie. Maurice Jungen en signale près de la ferme du Taillis. Joseph Billocq, de Châtillon, se souvient que la famille Clausse (Tchino) possédait de beaux trous dans lesquels on prenait les sangliers avant-guerre. Jacques Clément (ancien propriétaire du moulin) en avait creusé 2 ou 3 à Laufosse. A cet endroit, on en dénombre pour l'instant une dizaine, à moitié effondrées, encore profondes de 1m50 à 2m. Source : Au Fil du Ton " Histoire des loups dans la région de Saint-Léger".

Source : Commissariat général au Tourisme

Gîtes et maisons de vacances à proximité

Il n'y a plus de disponibilité pour cette recherche. Veuillez réessayer en réduisant le nombre de critères ou en choisissant une autre période.

Ardenne Résidences, votre partenaire familial & local

  • <p>Plus de 20 ans d'expérience</p>

    Plus de 20 ans d'expérience

    L’Ardenne : une passion, un métier

  • <p>Qualité & suivi des maisons</p>

    Qualité & suivi des maisons

    Une équipe à votre écoute

  • <p>Exactement ce que vous cherchez</p>

    Exactement ce que vous cherchez

    Vos envies, notre sélection

  • <p>Réservation instantanée</p>

    Réservation instantanée

    Quelques clics suffisent